Le Canal Lachine prend son Envol

Le Canal Lachine prend son Envol

jeudi 9 juillet 2015

Combattre l'herbe à poux pour la santé de tous!

Mi-juillet, l’été bat son plein, les vacances de la construction approchent et tous ont des projets de plein air, de voyage et de détente en tête. Toutefois, ces moments de relaxation sous le soleil ne seront pas aussi joyeux pour tout le monde, alors qu’un Québécois sur six sera bientôt affecté par la rhinite saisonnière, mieux connue sous le nom de «rhume des foins».

Reconnaître l'herbe à poux est la première étape pour être
en mesure de bien l'éliminer.

Le rhume des foins représente une perturbation majeure chez les personnes allergiques, qui peuvent parfois souffrir de sinusite chronique, d’asthme ou de conjonctivite. Et tout cela est causé par la fameuse herbe à poux, présente presque partout au Québec sur les terrains pauvres ou bouleversés comme les bords de routes, les terrains vacants ou les gazons brûlés par le calcium.

Cette mauvaise herbe annuelle apparaît en mai et, si elle n’est pas arrachée, demeure jusqu’à la période de gel au mois d’octobre. L’herbe à poux est fort persistante, pouvant survivre pendant quarante ans dans le sol si elle n’est pas arrachée! C’est à partir de la mi-juillet qu’elle devient nocive pour la population, alors qu’elle fleurit et libère son pollen dans l’air, lequel peut être transporté par les vents sur près de 200 km. Voilà pourquoi il est recommandé de l’arracher ou la tondre avant sa floraison.

Quoi faire?

Une étude a montré qu’il était possible de gérer efficacement l’herbe à poux en coupant les plants à deux reprises l’été, soit à la mi-juillet et à la mi-août, et ce à chaque année. Agriculture et Agroalimentaire Canada soutient que cette façon de faire permet de réduire de neuf fois la production de pollen et de près de cinq fois la production de graines. Un résultat qui diminue grandement la quantité de pollen dans l’air et la sévérité des symptômes du rhume des foins.

En plus du désherbage, il est fortement recommandé d’ensemencer les sites infestés avec d’autres espèces qui pourront faire compétition à l’herbe à poux. Par exemple, le sarrasin, le pâturin ou le trèfle sont d’excellents compétiteurs.

Les impacts du réchauffement climatique

Les changements climatiques causent la prolongation de la saison des allergies en raison de la hausse des températures et de la quantité de gaz carbonique. Cela entraîne un accroissement des concentrations de pollen et une augmentation du pouvoir allergène du pollen. La période de pollinisation de l’herbe à poux s’allonge rapidement. Par exemple, elle est passée de 40 à 68 jours entre 1994 et 2002 à Montréal.

Combattez le rhume des foins avec nous!

Dans le cadre du projet «Le Canal Lachine prend son envol», nous effectuons des activités de bénévolat de retrait et de remplacement de l’herbe à poux sur les berges du canal. Les activités sont d’une durée de trois heures en matinée et sont offertes les jours de semaines ou les week-ends. Si cela vous intéresse, veuillez communiquer avec nous par courriel au lesbergesducanal@provert.org ou par téléphone au (514) 768-2709 #202.

Sources :

  • Espace pour la vie
  • Santé Montréal
  • Santé et Services sociaux du Québec






mardi 30 juin 2015

Des kiosques de sensibilisation à l'environnement

Depuis vendredi dernier, vous avez l'opportunité de rencontrer directement l'équipe dynamique du projet "Le Canal Lachine prend son envol", en vous promenant près du canal.

En effet, nous tenons maintenant des kiosques d'information et de sensibilisation plusieurs fois par semaine. Le centre de services aux visiteurs du Canal-de-Lachine ainsi que les alentours du marché Atwater sont les deux principaux lieux où vous aurez la chance de nous rencontrer.

Venez tester vos connaissances sur les matières résiduelles avec Nadia et Magali en participant à notre jeu interactif de tri des matières. Jeunes et moins jeunes ont beaucoup à apprendre dans ce domaine, alors pourquoi ne pas le faire en s'amusant? 

De plus, un quiz sur l'environnement ainsi que plusieurs documents d'informations pertinentes sur divers sujets comme les continents de plastique, le gaspillage alimentaire et la faune et la flore seront mis à votre disposition.

Si vous avez un pépin avec votre vélo lors de votre randonnée autour du Canal-de-Lachine, passez voir Geneviève à son kiosque d'entretien de vélo. Vous pourrez vous informer sur le transport durable en plus de recevoir du matériel pratique.

Testez vos connaissances sur les matières résiduelles avec
Nadia!

Magali vous parlera des enjeux environnementaux avec le
sourire!

Geneviève répondra à toutes vos questions sur l'entretien
de vélo et sur le transport durable!


lundi 15 juin 2015

«Tout petit mégot», très grand dommage

Les nombreux bénévoles qui participent avec nous au nettoyage des berges du Canal-de-Lachine n’hésiteraient pas une seconde si on leur demandait quel est le déchet le plus répandu : le fameux mégot de cigarette!


Un mégot, c’est tout petit, non? En fait, lorsqu’on les ramasse un par un, on constate que ce n’est pas si inoffensif. Seulement en arpentant la piste cyclable du Canal-de-Lachine, nous ramassons des centaines de mégots lors de chaque activité de nettoyage. Un problème qui ne touche évidemment pas que le canal. Représentant la première source de déchets au monde, c’est 4,95 milliards de mégots qui se retrouveraient par terre ou dans les cours d’eau chaque année (source : fondation Surfrider).  Un phénomène qui engendre des impacts bien réels.

Des impacts, quels impacts?

La croyance populaire veut que le mégot de cigarette soit biodégradable, mais cela est tout simplement faux. En fait, les cigarettes sont photodégradables, ce qui signifie qu’au bout d’un moment relativement long, elles ne seront plus visibles à l’œil nu. Par contre, toutes les matières toxiques que les filtres ont absorbées  se dilueront dans l’eau et le sol. Nous parlons ici de la nicotine, de l’éthylphénol, de résidus de pesticides, de métaux lourds, de gaz toxiques comme l'ammoniaque et l'acide cyanhydrique… La liste répertorie pas moins de 4 000 substances nocives!

Autant de déchets toxiques qui sont néfastes pour la santé environnementale des cours d’eau et pour les animaux. Une étude récente permet d’imager cet impact. Mis dans un litre d’eau, un seul mégot a tué par empoisonnement la moitié des petits poissons présents en seulement 96 heures. De plus, certains animaux marins vont ingérer les mégots de cigarette, les prenant pour de la nourriture. Ce phénomène cause parfois leur mort, ou bien provoque un faux sentiment de satiété qui amènera à leur sous-nutrition.

Outre les dangers pour les espèces vivantes, les mégots de cigarettes sont aussi responsables de la contamination de l’eau. Un «tout petit mégot» pollue jusqu’à 500 litres d’eau et un mètre cube de neige, lequel se retrouvera rapidement dans les cours d’eau et les nappes phréatiques.

Je fais quoi avec mon mégot alors?

La première piste de solution serait de vérifier s’il y a un cendrier fourni par la ville à proximité. Beaucoup de mégots de cigarettes sont retrouvés à une distance relativement petite d’un cendrier. La contamination pourrait donc être facilement évitée. Toutefois, des études ont montré que le réflexe de jeter son mégot par terre est bien ancré chez la plupart des fumeurs. Voilà pourquoi il est important de réfléchir à ses actions et à leur répercussion avant de jeter son mégot par terre.

La solution privilégiée serait pour les fumeurs de garder sur eux un cendrier portatif. Ainsi, même si aucun cendrier de la ville n’est situé près de vous, vous n’aurez pas à jeter votre mégot au sol.

Enfin, rappelez-vous toujours qu’un «tout petit mégot» peut avoir de grands impacts que l’on peut facilement éviter!
Les cendriers portatifs existent en différents modèles et sont
en vente sur différents sites web.

Sources :



WSP : une équipe de bénévoles déterminés!

L'imperméable était de mise vendredi dernier, alors que huit employés de la firme en environnement WSP Canada participaient de façon bénévole au nettoyage des berges du Canal-de-Lachine.

La pluie n'a pas découragé cette équipe motivée, qui a ramassé 60 livres de déchet et 8 livres de matières recyclables aux abords du bassin Peel.

Félicitations à tous!

Les bénévoles posent devant le bassin Peel. Le décor industriel
de ce segment du Canal-de-Lachine est un vestige historique
important de l'époque où les transatlantiques chargés procédaient
au transbordement des marchandises vers les usines.
Lors d'une activité de nettoyage, les bénévoles ramassent
chaque déchet. Même les plus petits gestes comptent!


Une quantité impressionnante de déchets a été ramassée
en seulement trois heures!

mercredi 10 juin 2015

Les deux mains dans la terre avec TELUS!

Samedi le 6 juin dernier, 10 bénévoles de l'équipe TELUS, petits et grands, n'ont pas hésité à se salir les mains de terre, afin d'entretenir une plantation située sur les berges du Canal-de-Lachine dans le secteur Côte Saint-Paul.
La plantation a repris du mieux, grâce aux bénévoles qui ont arraché toutes les mauvaises herbes et étendu du paillis.
Merci à tous!

Les bénévoles de l'équipe TELUS ont participé à l'entretien
d'une plantation située sur les berges du Canal-de-Lachine.

Une attitude positive malgré cette matinée venteuse.

La plantation, après avoir arraché toutes
les mauvaises herbes.

mardi 9 juin 2015

90 livres de déchets en moins dans l'arrondissement de Lachine!

Ce sont 25 bénévoles de l'organisme de charité Hope Worldwide Canada qui ont participé au nettoyage des berges du Canal-de-Lachine samedi le 6 juin dernier. L'activité s'est déroulée dans l'arrondissement de Lachine, où les bénévoles ont pu profiter d'une superbe vue sur le canal et sur la marina.
Lors de cette belle journée, les bénévoles ont ramassé 89 livres de déchets ainsi que 8 livres de matières recyclables.
Félicitations à tous!
Les 25 bénévoles de Hope Worldwide Canada en compagnie
des deux responsables du projet "Le Canal Lachine prend
son envol". 

Les bénévoles au travail devant la marina de Lachine.

Une magnifique journée pour participer à une activité
de nettoyage!

vendredi 5 juin 2015

Du bénévolat sous le soleil avec Telio!

Hier, le 4 juin, 18 membres de l'équipe Telio ont participé de manière bénévole au nettoyage des berges du Canal-de-Lachine. C'est 44 livres (19kg) de déchets qui ont pu être ramassés dans le secteur Saint-Henri / Côte Saint-Paul.
Les bénévoles ont également pu participer à l'entretien d'une plantation d'espèces indigènes située près du canal. L'objectif de ces plantations est de fournir un refuge pour les espèces d'oiseaux qui restent l'hiver, comme la mésange ou le cardinal rouge.
C'est une équipe enjouée et motivée qui a mis la main à la pâte.
Merci et bravo à tous!

Les deux mains dans la terre lors de l'entretien des
plantations!
Les bénévoles de l'équipe Telio, souriants après une
journée de bénévolat.